Les visages de la Leyre

Les visages de la Leyre
La Leyre est plurielle : Sous la partie forestière coulent la Petite-Leyre (non navigable), la Grande-Leyre et L’Eyre (navigables). Elles constituent l'épine dorsale du territoire du Parc, clairement identifiable par la végétation de feuillus qui contraste avec les pins du plateau.
Sur son exutoire, le delta de l'Eyre marie les eaux douces et salées et donne naissance à des paysages mosaïques de grande qualité paysagère et environnementale.
Clairement identifiable par la végétation de feuillus qui contraste avec la forêt de pins maritimes du plateau, la Grande Leyre et L'Eyre sont des véritables chemins d’eau qui serpentent en sous-bois et aux rives bordées d’osmonde royale.
Le delta, ouverture de la Leyre sur le bassin d’Arcachon, constitue une entité d’intérêt majeur, spécifique et dont l’équilibre est fragile. Ses paysages se caractérisent par une interface permanente entre la terre et l’eau.