Leyre

Confluence des deux Leyre

Clairement identifiable par la végétation de feuillus qui contraste avec la forêt de pins maritimes du plateau, la Grande Leyre et L'Eyre sont des véritables chemins d’eau qui serpentent en sous-bois et aux rives bordées d’osmonde royale.

L'eau, de couleur rouille glisse sur le sable onduleux.

Le lieu est constellé de libellules et d’oiseaux. Aulnes et Chênes forment, une haie d’honneur en joignant leurs houppiers, véritable voûte végétale.
La forêt galerie, étroite sur la partie landaise, sillonne ainsi la pinède. Rivière jeunes d'un point de vue géologique, La Leyre transporte du sable, qui s'accumule dans les méandres. La vallée de l’Eyre, plus large en aval, offre des milieux plus diversifiés car en lien avec des milieux associés
 
Les vallées des Leyres constituent un patrimoine naturel qui compte parmi les plus riches du sud-ouest de la France.