En ouverture de saison 2017, les services de l’État  ont réuni les prestataires de la vallée.
Les services de l’État seront aussi présents sur le cours d'eau pour envisager la nouvelle saison qui s'annonce sous de bons hospices !

En ouverture de saison, le nouveau Sous-Préfet de l'arrondissement du bassin d'Arcachon a invité les prestataires de la vallée, en présence de ses services, afin d'effectuer le bilan de la saison 2016 et annoncer les contrôles et mesures pour 2017 au regard des codes et arrêtés en vigueur.

DSC05486
Gendarmes en action

Cette rencontre du 18 avril  a été l'occasion de réaffirmer la nécessité pour l’État d'être présent sur son domaine publique fluvial (DPF) : la rivière L'Eyre et par voie de conséquence, de s'assurer du respect des obligations qui s'imposent aux pratiquants comme aux prestataires d'activités nautiques, sur l'eau comme en berge, dans les établissements comme sur la route.

L'enjeu est, sur cette rivière de grande qualité et donc attractive, de s'assurer que ces obligations seront bien effectives afin de rassurer tout le monde, tant les usagers, les riverains, les maires et autres acteurs publiques.

L'intention est bien de protéger les usagers et le cadre naturel dans lequel se déroulent ces pratiques. Une nouvelle série de contrôles seront en effet mis en place pendant la saison 2017, au regard du Règlement de Police de Navigation, du Code du Sports, de la  loi sur l'Eau du Code de l'Environnement et des Paysages et du Code de la Route ...

L'an passé, ce temps d'information avait donné lieu à la diffusion d'un document édité par la sous-préfecture : Mémento réglementaire accessible sur cette page

Le PNR mène une démarche de développement maîtrisé des sports de nature et de tourisme de qualité

Les prestataires d'activités nautiques, les maires des communes riveraines et les services de l’État, ainsi que le PNR échangent régulièrement sur cette démarche au regard de l'évolution des pratiques  constatées : l'accroissement du nombre de descente et quelques comportements déviants voir quelques et incivilités.

Ces  acteurs et ceux du réseau des usagers, comprenant aussi les pécheurs et les 2 départements, œuvrent ensemble pour permettre des découvertes de qualité (démarche écotourisme, démarche de Marque "Valeurs des Parcs", animation des socio-professionnels au bénéfice de l'usage partagé de La Leyre) et garantir que la préservation de cours d'eau soit respecter.

Promouvoir (et valoriser) les comportements respectueux et agir sur les incivilités contribuent donc à l'équilibre général et les bonnes cohabitions dans la vallée.

Gageons que ces deux démarches parallèles bénéficient pleinement à ce joyau naturel (exceptionnel) que représente L'Eyre sous réserve de l'implication de tous les acteurs de la vallée, tant sur le plan réglementaire que qualitatif, pour le plus grand plaisir des pratiquants.

Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice pour cette rivière d'exception....