La Leyre en habit d'hiver malgré la douceur ambiante
La période hivernale est favorable à la quiétude des espèces et des milieux...

La fluctuation du niveau d'eau est importante depuis l'automne et tout cet hiver.

20200205_084122

L'eau froide, l'air parfois très vif, parfois doux, et une forêt désormais dévêtue contribue à réduire la fréquentation humaine sur le chemin d'eau. Les activités de loisirs sur le lit mineur et le delta (canoë, kayak, galupe, kayak de mer et paddle) sont en sommeil.

Passée la période des champignons, puis les frimas de l'hiver, le cours d'eau, sa ripisylve et ses milieux associés se sont régénérer en eaux avec l'arrivée) des pluies et la montée des températures.

La rivière et tous ses affluents, constituent des habitats remarquables, où la quiétude est la bienvenue aussi en journée pour les espèces.

Pendant ce temps les socio-professionnels de la vallée, acteurs de la pratique touristique, sont au repos eux aussi ou bien sont en formation.

En savoir plus sur cette page dédiée à l'Usage partagé de L'Eyre

De leur côté :

  • Les clubs de la FFCK, eux, naviguent toute l'année, avec la formation des jeunes, des initiateurs et moniteurs et la participation aux compétitions;
  • les projets pédagogiques des écoles pour des découvertes à la pagaie des cours d'eau du Parc se préparent au sein du service éducation et à la MNBA du Teich;
  • la veille écologique du cours d'eau et de ses milieux, continu aussi avec des campagnes d'inventaires, d'observation, de relevés de traces ou des comptages d'espèces;
  • la démarche collective au bénéfice des futurs aménagements des accès maîtrisés à La leyre se poursuit;
  • quelques sorties en kayak de mer sont dédiés à l'approche discrète pour l'observation des oies bernaches, à partir du delta de l'Eyre;

A bientôt de vous retrouver au printemps 2020, si le niveau d'eau le permet....

Le bon réflexe

Le bon réflexe avant d'embarquer par ici