Embacles sur la Leyre
Actualisation 07 mai 2024. Suite aux dernières précipitations et au niveau élevé des nappes phréatiques, le débit actuel de la Leyre reste élevé. Si la décrue s'amorce depuis le début du mois d'avril, à chaque nouvelles précipitations le niveau du fleuve remonte.

Actualisation 07 mai 2024.

Suite aux dernières précipitations et au niveau élevé des nappes phréatiques, le débit actuel de la Leyre reste élevé. Si la décrue s'amorce depuis le début du mois d'avril, à chaque nouvelles précipitations le niveau du fleuve remonte. Si les prochains jours le beau temps et la chaleur reviennent, il est déconseillé de pratiquer en canoë, le repérage et l'entretien ne pouvant être conduits compte-tenu de cette situation. L'accès à l'eau est actuellement fortement déconseillé en canoë kayak. Au-delà de 25m3/s, ce qui est le cas aujourd'hui à l'échelle de niveau d’eau à Salles, cela indique un niveau rouge expert pour la pratique du canoë-kayak.

Information vacances de Pâques :

En effet, la valeur instantanée du débit de ce 02 avril est de 70m3/s soit la deuxième valeur de débit journalier la plus haute jamais enregistrée depuis 1990 au pont de la Leyre à Salles pour un mois d'avril. La prudence est donc de mise tant sur les berges que sur l'eau.

Suite aux tempêtes et coups de vents de cet automne-hiver, l'encombrement du fleuve va être important. Tout laisse à penser que les berges auront été érodées et les arbres déracinés par les forts courants, sur une durée d'immersion très longue. Ces arbres forment des accumulations de bois sous forme d’embâcles en travers du lit de la Leyre. En outre, des glissements de terrain ont également pu avoir lieu sur les talus argileux du fleuve entre Pissos et Saugnac.

L'accès à l'eau est actuellement fortement déconseillé, à pied sur les berges comme sur l’eau en canoë kayak. Au-delà de 25m3/s, les échelles de niveaux d’eau indiquent un niveau rouge expert pour la pratique du canoë-kayak. Le débit actuel est plus de 2 fois supérieur à ce niveau.

Tant pour l'accessibilité aux berges que pour l'entretien du fleuve, et sans préjuger de nouvelles précipitations, il est impérieux d'attendre au moins 3 à 4 semaines avant le repérage et l'intervention d'entreprises dont les modalités sont en cours de discussion.

Merci de vous tenir au courant de la situation avant de vous engager sur le fleuve.

Vous ne pouvez pas voir ce commentaire.

Vous ne pouvez pas poster de commentaire.